Exemples de variation du débit selon la saison:

Le débit des rivières évolue différemment au cours de l’année suivant le mode d’alimentation, le climat, la surface du bassin d’alimentation, la nature du sol (terrains imperméables ou non). Il peut aussi varier dans des proportions importantes d’une année sur l’autre suivant la pluviométrie du moment. Les rivières de haute montagne sont alimentées par les glaciers. De ce fait, à la saison chaude, leur débit varie dans des proportions importantes entre les heures les plus ensoleillées de la journée et celles plus froides de la nuit

 

Le site www.vigicrues.ecologie.gouv.fr
permet de prendre connaissance en temps réel des niveaux d’eau sur les rivières françaises.

 

 

Rivières de plaine

   

 

La Leyre à Salles (altitude 15m) bassin 1650 km²

Source à 91 m d’altitude)

Rivières de basse montagne

   

 

La Vezère à Larche(altitude 85  m)

Source à 917m d’altitude

        

 

L’Hérault à Valleraugue près de sa source à l’altitude de 320m  bassin supérieur 50 km²

Source à 1280m d’altitude

 

 

Le Lot à la Mothe (altitude 520m)  bassin supérieur 1160 km²

Source à 1270m d’altitude

Rivière de moyenne montagne 

 

 

Le Tarn à Monbrun (altitude 480m) bassin supérieur 670 km²

Source à 1525m d’altitude

 

La Dordogne à Souillac (altitude 97m)

Source à 1680m d’altitude

Rivière de haute montagne

        

La haute Garonne à Arlos (altitude 517m) bassin supérieur 625 km²  Source à 2600m d’altitude

La courbe de débit des rivières de type nival est pratiquement inversée par rapport à celle des rivières de plaine ou de moyenne montagne ;

La fonte de neige à la fin du printemps et au début de l’été provoque la bosse de débit pendant les 1er mois chauds de l’année.