Difficultés en rivière sportive,  

Classement FIC des niveaux de difficulté
 

Bien que le débit influence la difficulté, les cours d’eau sont cotés de I à VI pour un débit dit ‘’optimum’’ en fonction de leurs difficultés techniques.

     -  Les classes I à II correspondent aux parcours faciles et moyennement difficiles.
     -  La classe III devient difficile.

    -  Les classes IV à VI correspondent aux parcours très difficiles, extrêmement difficiles ou à la limite de la navigabilité. 

(voir des exemples de difficultés sur les parcours les plus courants)

Lorsqu’il y a quelques difficultés ponctuelles sur le parcours et que celles-ci sont courtes et (ou) facilement portables, le niveau de ces difficultés est indiqué en chiffre habituel par exemple un parcours coté IV  (6)  signifie que sur un parcours de classe moyenne IV  il y a une (ou un nombre limité de) difficulté ponctuelle de niveau 6 pouvant être évitée par portage. Une classe III-IV dans le cas où le parcours comprend en alternance une quantité sensiblement équivalente de passage classe III et IV, la partie classe  III  étant  au début du parcours. La difficulté peu augmenter d’un niveau par hautes eaux, inversement elle peut baisser d’un niveau par basses eaux.  Lorsqu’il y a quelques difficultés ponctuelles sur le parcours et que celles-ci sont courtes et (ou) facilement portables, le niveau de ces difficultés est indiqué en chiffre habituel par exemple un parcours coté IV  (6)  signifie que sur un parcours de classe moyenne IV  il y a une (ou un nombre limité) de difficulté ponctuelle de niveau 6 pouvant être évitée par portage.

 

Classe

Niveau

Observations

Embarcations recommandées

Exemple photographique

I

FACILE

Obstacles simples, pas ou peu de courant, petites vagues régulières, petits remous.

Toutes les embarcations pontées ou non mais assez rapides pour les longs trajets. Pour s’amuser localement : sit on top.

       DSCN1085

image004

II

MOYENNEMENT DIFFICILE

Passage libre avec obstacles simples dans le courant, et petits seuils, cours irrégulier, vagues irrégulières, remous moyens, faibles tourbillons. On peut nuancer la difficulté exemple II+                             

image006 image008

 C2 ouvert,
 Canoë ou kayak démontables

image010

image012

III

  DIFFICILE

Passage visible avec obstacles divers dans le courant, petites chutes, vagues hautes et  irrégulières avec blocs de roche, gros remous avec tourbillons.

image014 image016

kayak

Hot dog, K1, C1 et C2 pontés

image020

IV

   TRES DIFFICILE

Passage non visible d’avance, reconnaissance souhaitable, grosses vagues avec rouleaux puissants, roches obstruant le courant, chutes plus élevées avec possibilité de rappel

c2ponté image024

C1 et C2 fermés verre-vinylester,
raft, K1 en polyéthylène

image026

V 

EXTREMEMENT DIFFICILE

Reconnaissance inévitable, passages longs, parfois étroits, chutes élevées avec entrée et sortie de rapide difficiles, sécurité au sol recommandée.

c2ponté

C2 en carbone kevlar-époxy
pas encore construit en polyéthylène

image029

K1 en polyéthylène réticulé

 

image008

VI 

LIMITE DE NAVIGABILITE

Généralement impossible, grands risques, parfois navigable selon niveau d’eau avec sécurité active au sol renforcée indispensable

 

 

image029

 

K1 en polyéthylène réticulé extrêmement solide

-

INFRANCHISSABLE

Siphons, barrage à rappel

 

 

Le port du casque, indispensable à partir de la classe III est recommandé en classe II